Tom composte

Avec les déchets de cuisine et les déchets de jardin, on peut faire du compost à domicile.

Pourquoi composter les déchets de cuisine ?

Quand tu mets tes déchets alimentaires dans le bac à ordures ménagères, ils sont ensuite incinérés.

Les déchets alimentaires représentent environ un quart du poids total de ta poubelle. Ce qui est énorme !

En récupérant certains déchets de cuisine et en les mélangeant à tes déchets de jardin, tu peux fabriquer ton propre compost qui servira d’engrais pour ton jardin. Tu vas ainsi réduire le poids de ta poubelle et éviter que ces déchets soient incinérés !

Comment ça marche, le compostage ?

Les déchets de cuisine et les déchets de jardin sont composés de matière organique biodégradable. Dans la nature, la matière organique, d’origine végétale ou animale, se dégrade naturellement pour permettre aux plantes de grandir.

Dans le composteur ou dans le centre de compostage, c’est le même principe que dans la nature. Les déchets se décomposent, en présence de l’oxygène et de l’eau, grâce à des micro-organismes (bactéries, champignons…) et des organismes de plus grande taille (lombrics, acariens, cloportes et autres insectes) pour se transformer en compost.

Quels déchets composter ?

Les déchets de cuisine : épluchures, légumes et fruits abîmés (crus ou cuits), coquilles d’œuf ou d’huître broyées en poudre, thé, marc de café. Et en petite quantité : restes de repas d’origine végétale (pâtes, riz, purée…) sans sauce, pain sec bien émietté.

Les déchets de jardin : mauvaises herbes sans graines, petites branches, brindilles, paille, feuilles mortes, fleurs et plantes fanées, litières de rongeurs herbivores (lapin, hamster). Et en petite quantité : tontes de gazon, tailles de haie.

Autres déchets : sachets de thé, filtres à café, serviettes en papier, essuie-tout.

Déchets à ne pas composter : restes de viande, de poisson ou de crustacés, produits laitiers, litières d’animaux carnivores et excréments, graisses, sciures et copeaux, vieux terreau, ail et oignons.

Comment faire du compost ?

Une fois que tu as bien sélectionné tes déchets, tu les coupes en petits morceaux ou tu les broies car plus ils sont petits, plus ils se décomposent vite.

Tu les mets ensuite dans ton bioseau.

Tu installes dans ton jardin un composteur dans un endroit ombragé.

Tu remplis ton composteur avec :

  • 50% de déchets humides (fruits et légumes abîmés, épluchures, thé, café, tontes de gazon…) pour fournir de l’eau et de la nourriture aux micro-organismes.
  • 50 % de déchets secs (carton, feuilles mortes, paille, branchettes et brindilles, serviettes en papier …) pour aérer le compost.

Tu mélanges ensuite régulièrement les déchets pour faire circuler l’air, sinon les mico-organismes sont asphyxiés. Tu surveilles ensuite le degré d’humidité car si le mélange est trop humide, il pourrit et sent mauvais et s’il est trop sec, il ne se décompose pas.

Après quelques mois, tes déchets se seront transformés en compost.

Après c’est simple !

Tu récupères le compost pour nourrir le sol de ton jardin, les plantes ou rempoter tes pots de fleurs…

Tu as réussi à fabriquer un engrais 100% naturel !

Et si tu n’as pas de composteur…

Les déchets alimentaires peuvent être collectés par ta commune.

Tu peux alors mettre dans le bac de collecte des déchets alimentaires :

Les préparations de repas : épluchures de fruits et de légumes, coquilles d’œuf, coques de fruits secs, découpes de viande et de poisson.

Les restes de repas : légumes, fruits, pâtes, riz, avec ou sans sauce, os et restes de viandes, charcuteries, arêtes et restes de poisson, crustacés, coquilles d’huîtres ou de moules, restes de fromage, pain sec, pâtisseries, marc de café, thé.

Les produits alimentaires périmés sans emballage : légumes, fruits, viandes, charcuteries, poissons, laitages et pâtisseries périmés...

Textiles de cuisine : sachets de thé, filtres à café, serviettes en papier et essuie-tout.

Tu emportes à la déchèterie les déchets verts : mauvaises herbes, branches, brindilles, paille, feuilles mortes, fleurs et plantes fanées, tontes de gazon, taille de haie….

Les déchets alimentaires collectés et les déchets de jardin déposés à la déchèterie, vont ensuite être emmenés dans un centre de méthanisation- compostage pour être traités.

Le compost servira alors d’engrais pour l’agriculture.